Aller au contenu

Section

Section

Au sein de l’impérium, il existe différentes sections : La section Russe, comprenant l’ex-URSS, la section Européenne, prenant en compte les pays européens, la section américaine, comprenant l’Amérique en entier, c’est-à-dire le nord, mais aussi latine et centrale, la section originale, qui comprend tous les pays asiatiques mais aussi l’Océanie et l’Australie, et enfin, la section Africaine, composée de l’Afrique mais aussi du Moyen-Orient.

Chaque section possède ses spécificités.

Ainsi :

  • La section russe est la première armée de l’Impérium en terme d’effectif car la plupart des actifs ont rejoint l’Impérium au moment de ce qu’il nomme « La Libération ». C’est la seconde armée en terme de puissance. Ils sont très dur et la loi du plus fort appliqué dans l’Impérium est appliqué à la lettre : seuls ceux ayant réussi à survivre à deux mois dans les steppes glacées de la Russie peuvent prétendre au titre de soldat. Cependant, ils sont aussi une grande famille, et rares sont ceux ne s’entendant pas. Leur uniforme de combat est plus épais, avec de la fourrure. Il est semblable à une combinaison. Les couleurs sont identiques aux uniformes d’apparat qu’ils portent lorsqu’il y a des cérémonies. L’épreuve russe consiste à déposer les recrues à Laishet et les récupérer à Vladivostok. Contrairement aux apparences, ce n’est pas une courses, ni un match à mort. On y favorise la débrouillardise, le travail en équipe, l’intelligence et, évidemment, la survie. La seule chose interdite est d’utiliser des véhicules et, donc, le trans-sibérien. Cependant, en dehors de ce dernier, il n’y a pas vraiment de surveillance… Il est cependant très mal vu de rentrer seul.
  • La section Asiatique (mais aussi océanique et australienne) est la première armée de l’impérium en terme de puissance. Très dure, seuls les meilleurs arrivent à s’élever dans la hiérarchie et les plus mauvais sont cantonnés à être des expériences de l’Unité 731. Les sélections sont très dures et se font sur des multiples sujets : tu ne dois pas être le plus fort, mais aussi le plus intelligent. Les soldats de l’Impérium sont des diplomates, parlent plusieurs langues, connaissent la poésie et la littérature, mais aussi la gastronomie. Rares sont les membres de l’Impérium à être corrompu car les Juges veillent. Les condamnations à morts sont rares (cela reviendrait trop cher), mais beaucoup sont délocalisés dans des travaux utiles, mais minables. Les rivalités ne sont pas fortes, et ils forment des équipes soudées. Par contre, lorsqu’un membre est incompétent, il va irrémédiablement en partir. Contrairement aux autres sections, leur uniforme d’apparat est aussi leur uniforme de combat car directement renforcée. Cependant, certains actifs portent des armures spéciales, comme les Brutes. Ils connaissent tous l’art du Sabre, bien que certains ne l’utilisent pas.
  • La section américaine est la troisième armée de l’impérium, que ce soit en terme d’effectif que de puissance. La plupart des membres de la section américaine sont des latino-américains car les Etats-Unis continuent de résister à l’emprise de l’Impérium. A cause de la taille du continent, il existe deux types d’uniforme : assez léger pour ceux de l’Amérique centrale et du Sud, avec des tissus fins et des manches courtes, alors que l’uniforme des américains est en jean, assez large, avec des bottines et des vestes aussi en jean. C’est, avec les européens, les seules à faire une différence entre les hommes et les femmes, qui portent de longues jupes, des tailleurs, chemises, et de grands chapeaux. Les américains, tout comme les Européens, ont un grand rôle de propagande. Ils essaient d’être le plus sympas possible avec les nouvelles recrues, ainsi qu’avec le reste de la population, ce qui engendre des moqueries de la part des sections asiatiques et russes.
  • La section européenne est la plus petite en terme d’effectif, car la moitié de l’Europe est dévastée par le Géo-Tel et la première guerre mondiale. Les modes d’uniformes sont très semblables avec les Etats-Unis pour les femmes, mais les hommes préfèrent les pantalons droits, des chemises avec cravates et des vestes de costumes. Ils apprécient les chapeaux et les mocassins. Comme pour la section américaine, ils ont un fort rôle de propagande, mais travaillent aussi dans la reconstruction de l’Europe. Beaucoup de nouvelles recrues travaillent pour aider les réfugiés, mais il y a très peu de scène de meurtres anti-normaux, comme au Japon, et tout le monde est logé à la même enseigne, qu’on soit actif, passif ou normaux. Il y a beaucoup de résistance, mais elle est moins forte et beaucoup abandonnent, puisqu’il n’y a plus rien à sauver. Les pays sont éclatés et l’économie ne survivrait pas sans la tutelle du Japon… On peut ajouter que c’est l’armée avec le moins de volontés et la plus marquée par la guerre, si bien que beaucoup sont antimilitaire et pacifique (contrairement aux USA où il y a un culte du soldat et du patriote). Beaucoup d’auteurs, notamment Français, sont publiés dans l’illégalité. Bien qu’il n’y ait pas de censure à proprement parler, les écrits antimilitaires et psychologiques sont mal vu par les Japonais et les auteurs préfèrent éviter les grandes lignes éditoriales.
  • Enfin, l’armée africaine est un cas très particulier. Très efficace, surtout sur les hauts plateaux et dans le désert, elle est une très bonne combattante, dépassant largement les USA et les Européens. Les actifs africains ont toujours eu beaucoup d’espoir dans l’Impérium, qui malgré ses pratiques coloniales, aidait toujours le pays à se dépasser. La plupart des pays coloniaux utilisaient les actifs comme esclave pendant très longtemps, et la terre comme ressource (pétrole, surtout), alors que le but premier de l’Impérium de leur venu en Afrique et au Moyen-Orient est de travailler sur l’Histoire de la Magie. Les soldats africains portent un uniforme léger, long pour les protéger de la chaleur, mais proche du corps. Ils ont pour habitude de porter des foulards, aussi. Leur rôle premier est de traquer le Contracteur, et ils sont entraînés que dans ce but. Ils sont beaucoup moins durs que les russes et japonais, et s’entraident beaucoup, surtout dans les villages reculés. L’armée japonaise reste quand même très présente sur ce territoire, avec de multiples avant-postes aux cas où le Contracteur apparaîtrait.

Division

Il est à savoir que la majorité des actifs sont testés par l’Impérium dès leur dix ans, bien que certains rebelles l’ont refusé. Mais on sait tous ce que fait l’Empire aux rebelles… Avant 1950, notamment lors de la conquête du monde, il était obligatoire de faire son service militaire, mais aujourd’hui, la majorité des actifs sont libres de faire ce qu’ils veulent. Ils ont cependant beaucoup plus d’avantage à s’engager.

L’armée de l’Impérium est composée de trois corps bien hiérarchisés : les Gardes de Fer, fantassins de premières lignes, souvent accompagné de pouvoir extrêmement destructeur, les Gardes Fantômes, assassins étant le plus souvent des voyageurs et des estompeurs, et l’Unité 731, des engrenages, guérisseurs et chevaux pâles.
Dans la garde de Fer se trouve l’aviation et la marine, qui sont des sous-groupes particuliers. Il existe un quatrième corps, les Juges, chargé de juger et tuer les traîtres.

Il n’y a pas d’hiérarchie par pays au seins de chaque section : c’est une armée globale et les frontières sont écrasés. Ces grades sont les mêmes pour tous, avec toujours un premier Garde pour les divisions, et par section, ce qui en fait trois par section, si on considère aussi l’Unité 731.

Enfin, il existe, en plus des Gardes de Fer, Fantôme et de l’Unité 731 : 

  • L’Aviation, au sein de la garde de fer 
  • Les Juges, division à part composé d’équipe hautement qualifiés, qui enquête sur les Contracteurs, les traîtres et toute la hiérarchie interne de l’Impérium. 
  • La marine, dans la garde de Fer.

Enfin, chaque division est, en tant de mission, séparée en équipe de cinq, où peuvent se raccrocher un ou deux gardes fantômes, ce qui monte le nombre à sept, maximum. En cas de mission de premier ordre, toutes les sections sont invitées, ce qui fait que la plupart des groupes (soit créés par la force, soit par affinité quand les membres sont des anciens) il y a une grande diversité d’origine.

Les grades

Comme il a déjà été dit, il existe, au seins des divisions, des grades : Les Premiers, et Second. Chaque divisions contient les deux, sauf la divisions des Juges, où tous les membres travaillent en indépendances et sont égaux : il n’y a pas de personnes qui donne d’ordre dans cette division.

Les Premiers sont les plus puissants membres de leur division, les maîtres de leur pouvoirs et de leur force. Intelligent et fort, ils inspirent le respect à leurs paires et dirigent une grande partie du reste de son corps, travaillent main dans la main avec l’Impératrice, et possède une grande liberté d’action. Ils sont assistés par les Second, leur bras droits, souvent moins fort qu’eux, mais inspirant tout de même le respect. Manquer de respect à un Second, c’est manqué de respect à un Premier. Cependant, rare sont ceux qui abusent de leur position, et ils travaillent souvent en tandem avec leur “chef”. Ils sont souvent plus accessible que les premiers, dans tous les cas.

Le cas des Premiers et Second est assez différent au sein de l’Unité 731 puisqu’étant une divisions de R&D (Recherche et Développement). Ce sont souvent des scientifiques de premiers ordres, souvent de puissants Engrenages. Ils peuvent paraître plus faible au combat, mais ils ont permis d’augmenter la force de frappe matériel de l’Empire à un point inimaginable.


Dernière mise à jour : 19 juin 2022
Créé : 17 juin 2022